CINEMA

CINEMA

Publié le 10/12/2018 dans ACTUALITES

 

Spider-Man : New Generation
Des mondes d'araignées

Miles Morales vit paisiblement à Brooklyn avec son père policier. Alors qu'il dessinait des graffitis avec son oncle, il est piqué par une araignée radioactive et devient le nouvel Homme-Araignée. Contrairement à ce que les fans de comics ont longtemps cru, il existe plus d'un Spider-Man en activité. Le prologue nous dévoile le héros auquel nous sommes habitués mais Peter Parker cède rapidement la place à un adolescent afro-américain timide mais débrouillard. C'est en se plongeant dans les bandes dessinées sur son modèle qu'il va apprendre, avec grande difficulté, à utiliser ses pouvoirs. Soutenu par d'autres super-héros arachnoïdes inattendus venus de mondes parallèles (dont un bien surprenant spider-cochon), il doit contrer les plans du colossal Caïd. Meurtri par la disparition de sa femme et de son fils, ce parrain du crime impitoyable est prêt à tout pour les retrouver dans une autre dimension à l'aide d'un appareil diabolique. S'il est mis en route, le Synchrotron détruira la galaxie toute entière. Cette première version animée de Spider-Man sur grand écran est complexe à appréhender pour le commun des mortels mais réjouira les «mordus» de cette vaste toile.

 

 

 

Leto
Perestroïka Rhapsody

 

Union Soviétique, milieu des années 80. Bientôt la Perestroïka. Viktor Tsoi, rocker prometteur, est remarqué par Mike Naumenko. Leader d'un groupe populaire, il le prend sous son aile et ne se vexe pas lorsque Viktor tombe sous le charme de sa femme. Ce film musical et politique de Kirill Serebrennikov fut le grand rayon de soleil de la compétition du dernier Festival de Cannes, grâce à des protagonistes à la vitalité éclatante et à une mise en scène solaire. Les chansons des artistes russes se mêlent aux tubes d'Iggy Pop ou de Lou Reed, illustrées par d'inventives incrustations animées au milieu des acteurs. Le ton badin est porteur d'espoir mais ces visions positives de la démocratisation...