CINEMA

CINEMA

Publié le 03/07/2019 dans ACTUALITES

 

Inna de Yard
Buena Vista Jamaica Reggae Club

 

Trente ans après leurs premiers succès, de grands noms du reggae se retrouvent à Kingston pour enregistrer un disque au cœur de la nature avant de se lancer dans une tournée mondiale. Peter Webber s'inscrit dans la veine «Buena Vista social Club» de Wim Wenders et redonne une belle visibilité à de vénérables chanteurs de la scène jamaïcaine : les septuagénaires Winston McAnuff, Cedric Myton, Ken Boothe, Judy Mowatt ou Kiddus I aux voix toujours aussi harmonieuses malgré l'âge, accompagnés de leurs cadets. Moins connus que Bob Marley, ils ont été ses compagnons de route, des pionniers qui ont inventé des sons nouveaux en s'appropriant leurs influences venues d'Amérique. Les personnalités sont hétérogènes, mais unies par des trajectoires semblables, faites de hauts et de bas. Souvent spoliés par leurs maisons de disques et victimes de ségrégation, ils sont portés par une colère joyeuse lorsqu'ils partagent leurs souvenirs. Les femmes du collectif apportent un autre son de cloche bienvenu dans cette belle leçon de vie et d'histoire sur une culture qui ne demande qu'à être mieux connue. Un documentaire vibrant qui donne envie de chanter, danser ou d'écouter tout simplement.

 

 

 

Quand on crie au loup
Papy j'ai vu des cambrioleurs

 

Victor Bogomil, treize ans, est orphelin et vit avec son grand-père Joseph, modeste gardien d'un immeuble bourgeois. Il multiplie les fausses alertes (incendie, cambriolage…) qui mobilisent la terre entière et mettent en colère les autres locataires. Lorsque Victor se rend compte que deux braqueurs investissent les lieux pour de vrai, personne ne le croit. Il devra agir seul… Avec cette comédie enlevée sous forte influence de «Maman, j'ai raté l'avion», Marilou Berry suit les traces de sa mère Josiane Balasko, avec un tempérament comique proche devant la caméra et en dirigeant son vieux complice Gérard Jugnot...