CINEMA

CINEMA

Publié le 07/08/2019 dans ACTUALITES

 

Le Mystère des pingouins

 

Il pleut des pingouins, alleluia

 


Des pingouins apparaissent en masse dans une ville balnéaire du Japon, sous les regards éberlués des passants. Aoyama, un élève de CM1 passionné de sciences, mène l'enquête, accompagné de certains de ses camarades… Comme le petit garçon le précise, il s'agit en réalité de manchots, mais il accepte cette simplification pour se faire accepter des autres. Cet enfant trop mur pour son âge et un petit peu trop arrogant pour son bien-être emporte pourtant l'adhésion, par sa capacité à se faire aimer de tous et à désamorcer les harcèlements de la brute de l'école par son intelligence. Un film d'animation constamment étonnant, irrévérencieux et délicieusement surréaliste. Tout en adoptant une approche adulte dans l'exploration des rapports humains, ce manga au rythme soutenu reste mignon (ou kawaii en japonais), notamment dans l'esthétique de ses créatures magiques, des paysages et des manifestations paranormales diverses et variées. On rit beaucoup en compagnie des personnages, notamment de la ravissante assistante dentaire qui n'est pas étrangère à ce mystère et dont les charmes bien féminins vont éveiller les hormones du pré-adolescent.

 

 

 

Je promets d'être sage

 

Le musée des erreurs

 


Après avoir pété les plombs lors d'une représentation, Franck plaque le théâtre et s'installe chez sa sœur. Aspirant à une vie normale, il prend un poste de gardien au musée des Beaux-Arts de Dijon. Mais il va devoir se méfier de sa collègue Sibylle, qui, pour des raisons mystérieuses, va tout faire pour le pousser à bout… Ce premier long-métrage de Ronan Le Page est une comédie sacrément réjouissante pour ce milieu d'été. Les deux personnages principaux sont frustrés par les aléas qui les ont condamnés à un métier qui les ennuie prodigieusement. Franck...