L'ART FORAIN - LES STYLES FRANCAIS ET ANGLAIS

L'ART FORAIN - LES STYLES FRANCAIS ET ANGLAIS

Publié le 31/05/2018 dans HISTOIRES FORAINES

 

 

 

L’ART FORAIN :

 

2. LES STYLES FRANÇAIS ET ANGLAIS

 

L’Art forain français connaît son apogée au début du vingtième siècle. Il utilise les arts traditionnels tels que la sculpture sur bois en ronde bosse ou en bas relief, animalière ou décorative, la peinture de paysages, scènes de genre et portraits, la peinture ornementale, mais également les métiers d’arts tels que la dinanterie, la miroiterie ou la passementerie, etc.

 

Si Angers fut alors « LA » capitale de l’art forain français, des artistes ont exercé leur talent un peu partout en Europe. C’était notamment le cas de Friedrich Heyn à Neustadt sur Orla (Allemagne), d’Alexandre Devos à Gand (Belgique) ou de Frederick Savage à King Lynn (Royaume-Uni). Des « maîtres » européens de l’art forain qui, chacun dans leurs ateliers, développent leur propre style, identifiable. Ils ont su concevoir des décors, en jouant sur la démesure, la surcharge et la répétition des motifs, les rapports d’échelles avec pour objectif de déstabiliser le regard, de fasciner le public et… mieux le séduire.

 

La France, mais aussi la Belgique, l’Angleterre, l’Allemagne ou l’Italie permettent de distinguer différentes « écoles », donc différents styles. Mais, si les amateurs éclairés savent distinguer un cheval de Bayol d’un autre de Spooner ou de Friedrich Heyn, ce n’est pas le cas de tout le monde. Voici donc l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur ces différentes écoles, ces différents styles. A commencer par la France et l’Angleterre…

 

 

 

Le style Français

 

Dans un article paru en février 1993 dans « La Revue du Louvre »,...