LES REGLES DES LOCATIONS TOURISTIQUES

Publié le 10/04/2017 dans JURIDIQUE

Il n’y a pas si longtemps on ne disposait encore que des formules très classiques pour l’hébergement de ses voyages et de ses vacances : l’hôtel, les petites annonces, le recours à une agence, l’échange d’appartement, le guide Michelin, les gites ruraux ou les chambres d’hôtes.
L’arrivée de l’économie participative à tout changé. On va vu naître des plateformes Internet créatrices de services nouveaux pour les propriétaires. Quand ils s’absentent, au lieu de laisser leur résidence vide, il est proposé de la mettre à la location. Cela se fait très facilement grâce aux sites de location de vacances.
Le plus colossal c’est Airbnb : inscription 100% gratuite, plate-forme sécurisée, avis de voyageurs. Il répertorie 1 million d’annonces de location de vacances dans 190 pays, offre 18 000 villas, l 400 bateaux, des châteaux et même des chambres dans les arbres ou les igloos.
Ce phénomène menace certes le marché de l’hôtellerie et celui des agences classiques mais pas autant que redouté. Il augmente surtout le nombre d’amateurs de tourisme qui auparavant n’avaient pas les moyens de le pratiquer. Des sociétés comme Abritel continuent de fonctionner normalement. Accor Hôtel crée une annexe au fonctionnement proche de celui de Airbnb, Le bon coin s’y met aussi avec succès.

 

Des...